ODLO

ODLO

ODLO

 

Créé en 1946 à Oslo, Odlo a incarné l’esprit de son fondateur, Odd Roar Lofterød Senior, jusqu’en 1979. Non conformiste et créatif, celui-ci s’engageait sur des chemins auxquels personne d’autre n’aurait pensé. « Toujours s’assurer d’avoir une longueur d’avance » était sa devise.
Le Norvégien né en 1915 faisait déjà preuve d’un esprit inventif lors de la difficile période de guerre et de chômage qui a marqué le début du 20e siècle. Au lieu d’attendre de trouver un travail, comme les autres, il passa l’annonce suivante : « Travailleur pour 100 couronnes ». Il obtint peu après un poste dans une usine de fabrication de machines pour l’industrie de l’habillement, pour 60 couronnes par mois. Le savoir-faire technique acquis en matière de tricoteuse l’aida lorsqu’il créa la société Odlo Fabrikker A/S avec, dans un premier temps, des machines à coudre et tricoteuses de son ancien employeur. Avisé, il protégea également sa marque au niveau international, cette même année.
Odd Roar Lofterød ne se trouvait jamais à court d’idées mais plutôt de matières premières, celles-ci étant à l’époque difficiles à obtenir. Il commença par confectionner des sous-vêtements féminins en 1947 et rapidement, il fut à nouveau inspiré. Son fils, Odd Roar Junior faisait partie de la sélection norvégienne de jeunes patineurs de vitesse. Voulant éviter que celui-ci ait froid pendant ses entraînements, Odd Roar Senior mit au point un pantalon en fibres Helanca. Lorsque son fils porta ce vêtement à l’entraînement, ce ne sont pas seulement les jeunes patineurs qui furent impressionnés mais également des sportifs de haut niveau : tous voulurent un pantalon en fibres Helanca !
À partir de ces fibres synthétiques, Lofterød conçut en 1963 une combinaison technique chaude et élastique pour les skieurs de fond et les patineurs de vitesse. Dès 1964, l’équipe olympique norvégienne la portait pour les Jeux olympiques d’hiver à Innsbruck, tandis qu’à ceux de Sapporo, en 1972, ce sont 22 équipes nationales qui prirent le départ de la compétition avec des tenues Odlo. L’année suivante, en 1973, Odlo lança sur le marché le premier sous-vêtement de sport entièrement synthétique, Odlo Termic. Là aussi, ce sont les patineurs de vitesse qui en sont à l’origine : comme les sous-vêtements en coton s’étaient avérés inadaptés, ils ne portaient qu’un slip sous la combinaison en fibres d’Helanca, même à moins 20 °C.